ADM agit encore comme un despote en assignant tous les gros porteurs sur une seule des pistes principales

Sans consulter la population montréalaise touchée par ses décisions comme le veut le Protocole de communications et de consultation sur les modifications à l’espace aérien de NAV Canada et du Conseil des aéroports du Canada, Aéroports de Montréal (ADM) a modifié l’assignation des deux pistes principales de l’aéroport Montréal-Trudeau ce mois-ci pour concentrer la quasi-totalité du trafic des gros porteurs sur la piste 06G24D. Elle va réserver la seconde piste aux seuls avions à hélice.
Qu’est-ce que cela veut dire ? Que les citoyens d’Ahuntsic-Cartierville et de Saint-Laurent particulièrement vont être soumis à une pollution sonore aérienne encore plus dévastatrice, eux qui doivent déjà composer avec des nuisances sonores considérables produites par les aéronefs décollant et se posant à Montréal-Trudeau.
Bien qu’ADM minimise ces changements en parlant d’une situation temporaire – jusqu’en novembre – nous craignons qu’au final, cette situation ne devienne permanente.
On nous avait garanti un véritable couvre-feu à Dorval à la fin des années 1990. Bien sûr, ce fut un mensonge et d’une malhonnêteté incomparable pour nous faire passer le retour à Dorval. Qui nous dit qu’aujourd’hui ADM ne nous refait pas le même jeu. Nous n’avons aucune confiance en cette organisation privée à la tête de ces infrastructures aéroportuaires qui appartiennent pourtant à toute la population.
Pour le changement qui vient d’être effectué, ADM n’a pas même informé la majeure partie de la population qui est affectée par cette modification dans le ciel montréalais. Une preuve supplémentaire que des citoyens des quartiers riverains doivent siéger sur son conseil d’administration et sur son Conseil consultatif sur le climat sonore, lequel n’exerce manifestement pas son rôle.

Donner une réponse