Élections municipales 2017

Bruit des avions : les Pollués de Montréal-Trudeau questionnent les candidats

Montréal, le 29 juin 2017. – À quelques mois des élections municipales, Les Pollués de Montréal-Trudeau (LPDMT) ont quelques questions à poser aux candidats et candidates des partis en lice pour le scrutin de novembre prochain.

Trois questions sont posées aux candidats

  • Appuient-ils l’implantation d’un couvre-feu intégral de 23h00 à 7h00 à l’aéroport Montréal-Trudeau, afin d’assurer à des milliers de Montréalais des nuits de sommeil normales et reposantes?
  • S’engagent-ils à créer d’ici la fin de 2018, un réseau de stations de mesure du bruit destinées à mesurer le niveau sonore de bruit lors du passage des avions et d’autres sources mobiles, s’inspirant ainsi du réseau de stations de mesure de la qualité de l’air, qui existe depuis les années ‘70?
  • Quelle est leur vision stratégique relativement au projet de vente des aéroports internationaux canadiens dont Montréal-Trudeau fait partie ?

En effet, le projet de la privatisation complète des aéroports par le gouvernement de Justin Trudeau est toujours d’actualité dans les officines à Ottawa. Pour des milliers de Montréalais, le régime actuel de gestion nommé «dévolution» s’est avéré néfaste pour la qualité de la vie. Une gestion moderne des nuisances, des pratiques à jour de bon voisinage, la transparence, et la reddition de compte seraient plus que nécessaire en 2017, afin de garantir un environnement sain et viable aux résidents des arrondissements de Montréal et des villes voisines.

Notre association invite les citoyens à soulever ces mêmes questions auprès des candidats à l’élection municipale, lorsqu’ils les rencontreront dans les événements publics, dans les fêtes de quartier, et en tournée locale.

Les Pollués de Montréal-Trudeau, tout en étant favorables au transport aérien, est une coalition de citoyens excédés par le bruit des avions et qui sont franchement inquiets de la qualité de l’air en raison du passage des avions à basse altitude au-dessus des quartiers densément peuplés de Montréal. Ce comité de citoyens est enregistré comme organisme sans but lucratif.

Donner une réponse