Le Conseil d’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension adopte une motion pour demander l’instauration d’un couvre-feu à l’aéroport Montréal-Trudeau

Une motion présentée par Elsie Lefebvre et Sylvain Ouellet, respectivement conseillère du district de Villeray et conseiller de celui de François-Perrault (Saint-Michel), afin qu’Aéroports de Montréal (ADM) instaure « sans tarder » des mesures d’atténuation du bruit dont un véritable couvre-feu entre 23 h et 7 h a été adoptée à l’unanimité le 3 février 2015 lors de la séance régulière du Conseil de cet arrondissement.
Leur proposition inclut une invitation au Conseil municipal de Montréal et à la Communauté métropolitaine de Montréal d’élaborer une politique régionale de lutte au bruit provenant de sources mobiles, suivant la recommandation de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.
La mairesse de l’arrondissement, Anie Samson, a fait inclure un amendement à la motion pour y ajouter que l’arrondissement réclame un siège au comité consultatif sur le climat sonore d’ADM.
Voici le contenu de leur motion avant l’inclusion de cette notion :
Déclaration sur le bruit et la nuisance sonore liés aux activités de l’aéroport Montréal-Trudeau

Attendu le comité consultatif sur le bruit relié au trafic aérien, mis sur pied par la Direction de santé publique de Montréal (DSP) et qui regroupe entre autres des représentants d’Aéroports de Montréal, de citoyens, de Transports Canada, de la Ville de Montréal ainsi que d’arrondissements;

Attendu que des sonomètres installés par la DSP à proximité de l’aéroport Montréal-Trudeau ont tous enregistré des dépassements du niveau de bruit recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé;

Attendu que la DSP ne dispose pas, actuellement, de données fiables sur le niveau de bruit dans les districts de Saint-Michel et de Villeray, et dans le secteur du parc Jarry, malgré les nombreuses plaintes de citoyens;

Attendu qu’Aéroports de Montréal a placé des sonomètres autour de l’aéroport Montréal-Trudeau, dans différents secteurs de l’île de Montréal, mais qu’il ne rend pas publiques en temps réel les données des niveaux de bruit mesurés à l’aide de ces appareils, se contenant de donner une fois par année les courbes d’ambiance sonore;

Attendu le projet de stations de mesure du bruit dans Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, et dans d’autres arrondissements montréalais, projet instauré par des citoyens;

Attendu que les risques à la santé liés aux nuisances sonores, tels que rapportés par l’Agence de la santé et des services sociaux, comprennent la perturbation du sommeil, l’augmentation de la fréquence des maladies ischémiques du cœur et l’hypertension;

Attendu les procédures d’atténuation du bruit mises en place par Aéroports de Montréal;

Attendu que la DSP recommande que la Ville de Montréal et les villes liées se dotent d’une politique régionale de lutte au bruit provenant de sources mobiles;

Il est proposé par Elsie Lefebvre
Et appuyé par

Que le conseil d’arrondissement de VSMPE prenne acte des plaintes et des revendications des citoyens;

Que le conseil d’arrondissement de VSMPE invite le conseil d’administration d’Aéroports de Montréal à évaluer d’urgence les mesures d’atténuation suivantes :
o Instaurer un réel moratoire sur les vols de nuit au-dessus de Montréal (entre 23h et 7h);
o Revoir les couloirs d’atterrissage et de décollage empruntés par les aéronefs;
o Exiger des transporteurs aériens qu’ils rehaussent les niveaux d’altitude de leurs appareils.

Que le conseil d’arrondissement de VSMPE invite le conseil municipal et l’agglomération de Montréal à élaborer une politique régionale de lutte au bruit provenant de sources mobiles, tel que recommandé par l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal;

Qu’une copie de cette déclaration soit déposée lors de la prochaine assemblée du conseil municipal.

3 Commentaires

  • Jocelyne Perron Trottier

    Mon mari et moi désirons féliciter chaleureusement les dirigeants des Pollués de Montréal-Trudeau pour le travail qu’ils accomplissent en vue d’éliminer graduellement les nuisances et dommages causés par l’augmentation des mouvements aériens à basse altitude au-dessus de nos têtes. Merci de me placer sur votre liste d’envoi de votre infolettre.

    2015-05-04 - at 16:15 Répondre
  • Francine Lauzon

    Merci de me transmettre vos coordonnées afin que je puisse ajouter vos noms à notre liste de sympathisants. Vous recevrez ainsi toutes nos infolettres.

    2015-07-20 - at 21:46 Répondre
  • Irène Richer

    Bonjour, devant la situation qui empire chaque jour, je suggère d’organiser une assemblée des membres, soit en salle soit virtuelle. Nous devons mettre en place un plan stratégique qui a du mordant. En ce moment, nous ne sommes pas assez menaçants à mon avis. Il faut que nous prenions des mesures de pression qui ont du poids et qui s’accentueront dans le temps.

    J’ai fait toutes les lettres et envoyé tous les courriels. Rien ou à peu près rien ne se passe.

    Le timing est bon. Nous sommes en pleine campagne électorale fédérale. C’est le bon temps pour sensibiliser les candidats à cette cause.
    Il y aussi d’après moi une question de droits à la santé et à la tranquillité chez soi. On n’a pas le droit d’envahir ainsi l’environnement des demeures personnelles. Je crois que nous devrions étudier l’opportunité d’une plainte en ‘class action’ aux Commissions de protection des droits de la personne provinciale et fédérale.

    Je suis prête à faire ma part tout en étant encadrée.

    Irène Richer
    P.S. Ça fait une semaine que je ne dors plus des nuits complètes et que je crains en me couchant que je ne pourrai pas dormir. Je me sens dépérir.

    2015-09-21 - at 11:30 Répondre

Donner une réponse