Les premières stations de mesure de bruit sont déjà installées ou commandées

Objectif à moitié atteint pour la campagne de financement

Les premières stations de mesure de bruit
sont déjà installées ou commandées

(Montréal, 13 août 2014) – Les Pollués de Montréal-Trudeau ont déjà récolté la moitié des 10 000 $ qu’ils espèrent recueillir dans le cadre de leur campagne de financement citoyenne lancée en juin dernier. Ils ont ainsi pu commander la moitié des dix stations de mesure qu’ils veulent implanter à la grandeur des arrondissements Ahuntsic-Cartierville, Saint-Laurent, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension ainsi qu’à Mont-Royal. Trois de celles-ci ont déjà été installées.

« Nous continuons à solliciter les citoyens bien que nous croyons fermement que les autorités municipales devraient être au premier rang pour appuyer notre initiative et dé-bloquer les sommes qui nous aideront à documenter le bruit produit par le survol des aé- ronefs sur le territoire de Montréal, a indiqué Francine Lauzon, la registraire des Pollués de Montréal-Trudeau et responsable de la campagne de financement. Nous avons appro- ché une grande partie des élus municipaux des arrondissements visés et attendons d’eux une réponse favorable au cours des prochaines semaines, voire des prochains jours. »

La contribution des pouvoirs municipaux permettrait alors de parsemer le Nord de Montréal de plus d’une dizaine de ces stations et de mesurer l’amplitude de la problématique.

Dans ce cadre, le conseil d’administration provisoire des Pollués de Montréal-Trudeau a adopté lors de sa dernière séance une liste d’emplacements préliminaires où les stations de mesure pourraient être installées. Il appelle les citoyens habitant près des intersections déterminées qui accepteraient d’installer chez eux (sans frais) une telle station de mesure à communiquer avec lui.

Les Pollués de Montréal-Trudeau détermineront prochainement les sites prioritaires. Voici donc les emplacements préliminaires :

Ahuntsic-Cartierville :
Secteur André-Grasset/Legendre
Secteur Fleury/Chambord
Secteur Parc Saint-Simon-Apôtre
Secteur Meilleur/Fleury
Secteur L’Esplanade/Henri-Bourassa
Secteur Louisbourg/Guertin

Mont-Royal
Secteur Parc Dakin
Secteur Parc Thibodeau
Secteur Parc Darling

Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension
Secteur Émile-Journault/Saint-Michel
Secteur Villeray/18e Avenue
Secteur Villeray/Saint-Hubert
Secteur Lajeunesse/Faillon
Saint-Laurent
Secteur École Jean-Grou
Secteur Marcel-Laurin/Du Collège
Secteur Parc Philippe-Laheurte
Secteur École Gardenview

Madame Lauzon espère que d’autres citoyens vont vouloir faire leur part financièrement pour appuyer le travail bénévole des Pollués. Elle rappelle qu’il est possible de payer via Paypal sur le site internet wwww.lpdmt.org ou d’émettre un chèque à l’ordre des Pollués de Montréal-Trudeau et de l’envoyer au 12260 rue Desenclaves, Montréal (Québec) H3M 2W3. Un reçu est remis aux donateurs.
« Nous avons reçu des dons allant généralement de 10 à 200 $ avec une moyenne de 50 $ par personne, relate Francine Lauzon. Ceci témoigne du caractère populaire de notre financement. En ce sens il demeure important que plus de citoyens appuient nos actions en faisant un don, selon leurs moyens. »
Ces stations et leurs accessoires coûtent près de 500 $ chacune. La moitié des sommes récoltées au cours de la campagne de financement va pour l’achat de ces stations et l’autre moitié pour les frais encourus par l’organisme sans but lucratif pour ses activités et ses actions et pour la constitution d’un fonds de réserve.

Les stations proviennent d’Allemagne, sont précalibrées et les données qu’elles enregistrent (disponibles sur Internet) sont analysées par un logiciel en mesure de déterminer s’il s’agit d’un bruit d’avion. Pour information : 514 237-5331 ou info@lpdmt.org

Sur la photo, Francine Lauzon recevant des mains de Stéphane Demers (au centre) un chèque de 50 $ qui a permis à l’organisme d’atteindre le cap des 5 000 $ dans sa campagne de financement et de commander sa cinquième station de mesure de bruit. Antoine Bécotte, président des Pollués de Montréal-Trudeau assiste à la remise. Monsieur Demers est un citoyen de la rue Alice-Nolin, au carrefour des quartiers Ahuntsic, Saint-Laurent et Bordeaux-Cartierville, dont les résidants sont grandement affectés par le bruit des aéronefs se rendant atterrir à l’aéroport montréalais.

Donner une réponse