Aidez-nous à réduire la pollution aérienne et redonner une saine qualité de vie aux citoyens de Montreal!

Dernières nouvelles...

Rencontre avec Mélanie Joly

Dans le cadre des élections fédérales, deux représentants des Pollués de Montréal-Trudeau ont rencontré récemment Mélanie Joly, candidate libérale dans la circonscription Ahuntsic-Cartierville. L’accueil que madame Joly a réservé à Antoine Bécotte et Raymond Prince, président et directeur principal des Pollués, respectivement, a
Lire la suite

Le conseil municipal de Montréal se donne un mois pour adopter une motion faisant consensus

Projet Montréal a officiellement déposé sa motion le 22 septembre 2015, mais aucun vote n’a été tenu à son sujet, les membres du Conseil municipal acceptant qu’elle soit retravaillée et redéposée à l’assemblée d’octobre prochain. C’est la proposition d’un amendement amené par Aref Salem, membre du comité exécutif de Montr
Lire la suite

Une motion sera déposée au Conseil municipal de Montréal réclamant plus de transparence d’ADM et davantage de stations de mesure de bruit

Projet Montréal, parti d’opposition à l’Hôtel de Ville de Montréal, a tenu un point de presse le 15 septembre 2015 pour annoncer qu’il allait déposer une motion dans le dossier des nuisances causées par le bruit des avions lors du conseil municipal du 21 septembre 2015. « Nous espérons que le conseil municipal parlera d'une même voi
Lire la suite

Message de l’honorable Marlene Jennings

La pollution sonore aérienne est un fléau à Montréal. Quelques centaines de milliers de citoyens en sont les victimes. Pourtant, il existe des solutions pour amoindrir ces nuisances sonores engendrées par la présence d’un aéroport international en milieu urbain densément peuplé.

Malheureusement, les administrateurs de l’aéroport Montréal-Trudeau n’ont jamais démontré de l’intérêt à respecter les riverains de cette infrastructure qui appartient pourtant à la collectivité. Au contraire, leurs décisions ont sans cesse amputé une grande partie de la qualité de vie des Montréalais.

Nous réclamons une cohabitation harmonieuse avec cet aéroport et nous sommes conscients de son rôle actif au développement économique. Quand les dirigeants d’Aéroports de Montréal (ADM) ont choisi naguère de faire de leurs installations de Dorval l’unique pôle de transport des passagers à Montréal, ils nous avaient garanti un véritable couvre-feu nocturne et des mesures d’atténuation du bruit le reste de la journée. Au fil du temps, leurs promesses se sont évaporées. Et le bruit, lui, s’est amplifié démesurément, prenant de l’expansion vers le centre de l’île, l’est de Montréal, Laval et certaines municipalités de la Rive-Sud proches du Fleuve.

En attendant que les autorités publiques réagissent enfin pour rappeler à l’ordre cette société privée qu’est ADM, je vous invite à appuyer le travail du comité de citoyens Les Pollués de Montréal-Trudeau, qui se bat ardemment pour faire changer les choses.

Vous pouvez aussi lire le rapport sur la gestion du bruit aéroportuaire que j’avais rédigé en 2011 alors que j’en étais à ma dernière année comme députée fédérale de Notre-Dame-de-Grâce–Lachine : des données qui sont toujours pertinentes et qu’il faudrait réactualiser pour tenir compte du plus bas niveau d’altitude des aéronefs survolant Montréal depuis 2012.

Notre action

Nous sommes des citoyens qui cherchons des moyens d’amener les autorités à une gestion éthique de l’aéroport Montréal-Trudeau, respectant le droit de tous à une qualité de vie, incluant la possibilité d’avoir une conversation de jour sans avoir à crier pour se faire entendre et de dormir sans le vrombissement des moteurs d’avion dans notre chambre à coucher.

De notre blogue

De notre salle de Presse

« Page précédente