Projet d’agrandissement de 2,5G$ à l’aéroport Montréal-Trudeau: Les Pollués de Montréal-Trudeau exigent une consultation publique

Montréal, le 21 mai 2018. Les pollués de Montréal-Trudeau (LPDMT) ont écrit à la ministre de l’Environnement et des Changements climatiques, l’Honorable Catherine McKenna, afin que son ministère réalise une consultation publique, relative au projet d’agrandissement annoncé le 30 avril dernier par Aéroports de Montréal (ADM).
Monsieur Pierre Lachapelle, président des LPDMT déclare : « Un projet d’une telle envergure doit passer le test de l’acceptabilité sociale et du bien fondé en fonction des impacts économiques, sociaux, environnementaux et de santé publique. »
L’aéroport actuel est le résultat de la fusion des aéroports de Dorval et Mirabel effectuée entre 1996 et 2004, rapatriant de ce fait les vols internationaux et les vols nolisés dans l’espace aérien de Montréal, alors desservis par Mirabel.
Pierre Lachapelle déclare : « Dans la situation actuelle, la pollution par le bruit et la pollution de l’air générées par les mouvements aériens dans le ciel de Montréal, de jour comme de nuit, entraînent une quantité de plainte des citoyens, perturbés et exacerbés par ces nuisances. Toute personne réfléchie peut comprendre cette situation. »
Le Canada proclame sur toutes les tribunes au pays et à l’étranger, qu’il est un acteur engagé en faveur du développement durable, de la protection de l’environnement et de l’écoute des parties prenantes, touchées par les grands projets. Les pollués de Montréal-Trudeau et des centaines de citoyens croient qu’il est temps pour le gouvernement fédéral de passer de la parole aux actes.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà sonné l’alarme quant aux impacts directs de la pollution par le bruit et de l’air sur la santé humaine. Toute la question de la santé publique doit être examinée dans le cadre du projet annoncé. Monsieur Lachapelle déclare : « Ce projet de 2,5 G $ doit être soumis à une évaluation environnementale exhaustive, dirigée par des experts indépendants. »

Le collectif de citoyens Les pollués de Montréal-Trudeau est incorporé comme organisme sans but lucratif depuis 2013. Les pollués de Montréal-Trudeau réclament principalement l’imputabilité et la transparence de la part d’ADM, une gestion moderne des impacts environnementaux des activités de l’aéroport Montréal-Trudeau et l’application d’un couvre-feu strict entre 23 h et 7 h.

2 Commentaires

  • Anne-Marie Lavie

    Bonjour

    C’est bien plus grave que ca. C’est le ministere des transports lui-meme qui a decide de nouveaux couloirs. En allant sur le rigistre foncier, j’ai trouve en regard de mon adresse un acte legal donnant les numeros de cadastres affectes. Au cas ou vous n’auriez pas entre les mains cette declaration, je suis prete a vous faire parvenir l’acte. C’est l’annee derniere a l’automne que nous avions commence a relever de plus grandes activites, et nous avons remarque depuis quelques temps une augmentation de la possiere grasse noire, qui salit, mais deteriore les portes metalliques, car c’est certainement tres acides.
    N’hesitez pas a me contacter.

    Merci et salutations

    2018-08-26 - at 08:16 Répondre
    • Francine Lauzon

      Bonjour madame Lavie,
      Ce dont vous parlez est en lien avec le nouveau zonage de l’aéroport de Montréal-Trudeau. Le ministère des transports fédéral a élargi la zone d’interdiction de construction en hauteur de l’est à l’ouest et du Nord au sud, entre autre. Voici le lien vers le ministère des transports à cet effet. http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/reglements/DORS-2017-201/page-1.html

      Merci de nous avoir contacté et d’être devenue une sympathisante et de nous avoir fait parvenir votre don de 50$.

      2018-08-29 - at 09:40 Répondre

Donner une réponse